• Christelle Charlier

IL EST OU LE BONHEUR ?


Si vous demandez aux gens ce qu'est le bonheur, ils vous répondront généralement : avoir une maison, le travail de leur rêve, une bonne santé, des amis, voyager etc.


Ils donnent une définition de la qualité de vie qui se rapproche de celle de l'OMS[i] qui implicitement dit que le bonheur est extérieur à soi qu'il est matériel, tangible.


La publicité nous explique que le bonheur est la possession immédiate de tout ce qui peut nous faire plaisir, elle s'inscrit dans l'idée que collectivement nous avons besoin des mêmes choses pour être heureux (pour avoir du bonheur).


En janvier 2020, un sondage montre que 82% des salariés pensent que l'entreprise est responsable de leur bonheur[ii]. Alors que l'entreprise a pour rôle de donner les moyens à ses salariés d'exécuter leurs activités. Le bonheur relève de la responsabilité personnelle de l'individu.


Le monde moderne définit le bonheur comme la satisfaction de nos désirs, l’atteinte du plaisir provisoire, son hormone est la dopamine qui pousse à rechercher à nouveau le plaisir, c'est une drogue…


Alors c’est quoi le bonheur ?


Le bonheur donne un sentiment de réalisation de soi, son hormone est la sérotonine et il se caractérise par la satisfaction de nos besoins personnels générant de fait un état de plénitude intérieure, stable et durable dans le temps. Il s’agit de la création de sens dans l'existence et cette quête est intime et non pas collective comme la société nous le présente.


Pour explorer le concept de bonheur, je vous propose un exercice ludique dont le postulat de départ est que vous avez suffisamment d'argent pour faire tout ce que vous voulez sans limites. L’argent ne fait pas le bonheur donc il faut le sortir de l'équation du quotidien pour identifier vos vrais besoins de réalisations. Vous le réintroduirez quand vous passerez à l'action.


Pour ce faire vous avez besoin au minimum de feuilles A4 et d'un stylo.


Sur chaque feuille, indiquez un domaine de vie : le travail, votre couple, vos sujets d'épanouissement, votre lieu de vie, et n'oubliez pas de faire une feuille A4 sur vous (qui voulez-vous être ?), etc.


Collez sur le mur les feuilles A4, et pour chaque domaine écrivez, dessinez, coloriez, collez des images et des photos qui décrivent explicitement vos rêves, votre monde idéal, n’ayez aucune limite.


Imaginez-vous en situation : vous exercez le travail de vos rêves, que ressentez-vous ? que faites-vous ? et notez-le sur la page A4


Pourquoi placarder sur le mur vos rêves plutôt que de le faire dans votre tête ou sur votre ordinateur ?

Tout simplement parce qu’en manipulant l'information avec vos mains vous allez rendre vos rêves réels, votre esprit ne va pas s’y tromper et vous pourrez plus facilement faire le distinguo entre un désir, une lubie ou un vrai besoin.


Lorsque vous aurez rempli les différentes pages A4, chaque jour prenez 5 minutes pour regarder votre tableau. Vous allez vous rendre compte que vous avez mis des mots, des images etc. qui finalement ne sont pas aussi proches que cela de ce qui est important pour vous. Alors remplacez les, plus vous allez utiliser des mots et des images qui se rapprochent de ce qui a du sens pour vous, plus vous allez vous rapprocher de vos besoins fondamentaux

Inconsciemment, cet exercice qui dure sur plusieurs semaines voire sur plusieurs mois, va vous permettre de vous raccorder à ce qui est vraiment important pour vous.


Concrètement, cela signifie que vous allez vous poser les bonnes questions pour vous réaliser sans vous laisser déborder par le quotidien trop rapide de notre vie occidentale


Prenons un exemple :

Vous aimez chanter, vous avez une belle voix, vous rêvez de vous produire devant un public.

En vous imaginant dans la situation, vous découvrirez peut-être qu’être connu(e) n’est pas ce qui vous fait vibrer, exister. En revanche, vous vous sentez vivant(e), vous êtes en joie, plein(e) d’énergie quand vous chantez pour les autres et peu importe le lieu.


Donc votre vrai besoin est d'être, de vibrer par le chant et non pas à travers la reconnaissance des autres qui est l'arbre qui cache la forêt finalement. Être reconnu(e) par les autres va générer du plaisir éphémère, votre désir sera satisfait mais votre vrai besoin c'est chanter parce que quand vous chantez vous êtes-vous même tout simplement.


A partir de ce constat vous pouvez poser l'action de créer un groupe, de faire partie d'une chorale etc. pour commencer à concrétiser votre rêve de vous produire devant un public. Et pour vous ce sera le bonheur.

Un jour peut-être vous serez connu(e) et vous pourrez vivre de votre passion mais cela dépendra de vos actions et des rencontres que vous ferez, en revanche le bonheur sera déjà là !


Donc en partant de de vos rêves, vous allez pouvoir construire des projets réalistes à votre mesure et en sachant exactement pourquoi vous êtes en train de les réaliser.


La connaissance de nos véritables besoins fait partie de l'estime de soi : quand je connais mes besoins, je suis en mesure de connaître mieux mes valeurs et de les respecter parce que j'ai des objectifs clairs et réalistes qui vont les nourrir…


Et donc je peux m'y tenir sans me mettre en danger par rapport aux contraintes de la vie de tous les jours notamment financière.


[i] L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a défini, en 1994, la qualité de vie comme suit :« La perception qu’a un individu de sa place dans l’existence, dans le contexte de la culture et du système de valeurs dans lequel il vit, en relation avec ses objectifs, ses attentes, ses normes et ses inquiétudes. Il s’agit d’un large champ conceptuel, englobant de manière complexe la santé physique de la personne, son état psychologique, son niveau d’indépendance, ses relations sociales, ses croyances personnelles et sa relation avec les spécificités de son environnement. » [ii] 82% des salariés estiment que l'entreprise est responsable de leur bonheur, selon un sondage, Le Figaro, 21 janvier 2020, vu le 25/02/2020 https://www.lefigaro.fr/flash-eco/82-des-salaries-estiment-que-l-entreprise-est-responsable-de-leur-bonheur-20200121

0 vue
Contact
Christelle charlier

Les Séances de coaching ont lieu en face à face, par téléphone et visio (skype par exemple)

Tél : 06 18 56 02 46

christelle.charlier@capera.fr

© 2019 par Christelle CHARLIER - Mentions légales