YA+K 4 - Tous transhumanistes ou hyper Conscients ?


La peur de la mort est une des plus grandes peurs de l'humanité, cela crée une angoisse existentielle, un besoin de donner du sens à nos existences sinon à quoi bon être là ?


En tuant Dieu en Occident et en choisissant la science comme nouvelle religion nous avons défini le sens de nos vies à travers la matérialité, c'est le monde extérieur qui détermine notre réalité. Plus besoin d'aller chercher en soi les réponses au sens de la vie puisque le monde a la capacité de nous les apporter.


Nous sommes d'ailleurs formés, conditionnés socialement pour fonctionner sur ce modèle (voir YA+K 2 & 3).

TRANSFORMER LES IDÉES EN OBJETS, EN CONSOMMABLES VIDES DE LEURS SUBSTANCES

Le monde moderne est construit sur l'idée que la technologie peut tout, jusqu’à nous apporter le bonheur et le bien-être au quotidien ;

L'humain lui-même est considéré comme une machine biologique par la médecine dont on change les pièces défectueuses.


La pensée occidentale compartimente, segmente, met dans des cases les idées pour en faire des objets voire des consommables :

  • La méditation : Cette pratique millénaire spirituelle permettant notamment de développer le néocortex et la Conscience est reléguée à une pratique de relaxation ou de gestion de la dépression par exemple

  • Le yoga qui lui aussi est une pratique spirituelle permettant de créer de l’unité entre le corps et l’esprit est relégué à un rôle corporel : une gymnastique

  • Le Lean management est une approche philosophique développée par l'entreprise Toyota à la fin de la 2nde guerre mondiale pour survivre à la suite de la destruction du Japon. Dans les années 80, des scientifiques du MIT sont revenus du Japon avec les méthodes et les outils de Toyota. Ils les ont théorisés et nommés Lean management, créant ainsi une norme applicable par tout le monde et dans toutes les entreprises occidentales (les méthodes agiles en découlent).

Ils n’ont pas vu que pour redevenir une entreprise viable, les salariés de Toyota, dirigeant compris, avaient dû modifier leur façon de penser, donc d’appréhender la réalité pour créer des outils et méthodes adaptés à leurs contextes spécifiques, les salariés devenant spécialisés et non interchangeables…

  • L’interchangeabilité des individus : Avec l'avènement de l'industrialisation est né le concept de cols blancs et cols bleus d'henry Ford « on ne te demande pas de penser. Il y a des gens payés pour cela, alors mets-toi au travail. »

Avec la révolution numérique, les cols bleus ne sont plus seulement les ouvriers mais tous les opérationnels ainsi que le management intermédiaire.

C’est l’avènement des mêmes procédures, méthodes et outils applicables par tous les collaborateurs. Concrètement cela signifie qu'une personne ou un groupe de personnes déterminent pour un plus grand nombre la façon dont ils doivent se comporter. Ainsi lorsqu'un individu n'est plus disponible pour exercer une tâche, un (e) autre pourra prendre sa place.

Si l'objectif de départ des organisations était de garantir la production, cela pose le problème de l'implication, de la responsabilité, de l’innovation des collaborateurs qui deviennent potentiellement des numéros démotivés voir malades… car il y a perte de sens au travail… S'ils ne pensent plus, s'ils ne réfléchissent plus leur travail, ne sont-ils pas d’une certaine façon des robots ?

L’obsession occidentale est de pouvoir généraliser, de pouvoir appliquer partout et pour tout le monde les mêmes pensées et comportements. A force de générations ayant appris à fonctionner ainsi, nous n’avons pas conscience que nous jugeons et attendons du monde extérieur qu’il norme nos existences.

LE TRANSHUMANISME : LA VOIE DE L’EVOLUTION HUMAINE ?

Si nous sommes des machines biologiques modelables physiquement et psychiquement, il n’est pas absurde que certains estiment logique que la suite de notre évolution soit dépendante de la technologie.


Par certains aspects, nous sommes déjà des hommes et des femmes augmentés ne serait-ce que par nos téléphones portables via les GPS a qui nous avons délégué notre capacité spatiale et qui permettent de nous géolocaliser, les ordinateurs sans lesquelles nombre d’entreprises ne peuvent plus travailler, etc.


Le débat sur le transhumanisme s’enflamme dès lors que l’on parle de nanotechnologies, certains pensent que c’est une bonne chose car ainsi nous vivrons plus vieux et en bonne santé, d’autres pensent qu’en acceptant d’être « pucés » nous serons contrôlables… mais n’est pas déjà le cas puisque nous vivons dans la société de la loi du plus fort ? (voir YA+K 3).


Le sujet est sensible car il touche à notre quête d’immortalité qui selon la science traditionnelle (base du monde moderne) ne peut reposer que sur elle-même et qui affirme que la conscience meurt avec le cerveau.

LA QUÊTE DU SUPER HÉRO

Depuis qu'elle existe, l'humanité a toujours cherché le moyen d'être immortelle, de donner du sens à son existence, les moyens dont elle disposait étaient :

  • Avoir des enfants, par la continuité du nom de famille, se rappeler du père, du grand père, de la mère et de la grand-mère, etc.

  • Être connu et / ou reconnu (artiste peintre, bâtisseur de cathédrales, scientifique, ministre du roi, etc.)

  • etc.

Si ces pratiques existent toujours, notre monde moderne nous a permis d'en créer de nouvelles :

  • Les stars dont certaines exhibent leur réussite à travers leurs possessions matérielles coûteuses ou au travers de leur absence de vêtement…

  • Les businessmen et businesswomen : la réussite professionnelle

  • Consommer, posséder toujours plus : remplir sa vie et lui donner un sens

  • Les super héros comme des héros de la Grèce antique

  • Etc.

En tuant Dieu, nous avons tué la spiritualité alors qu’elle est la quête de sens de l'existence : Pourquoi sommes-nous là ? en quoi notre existence a-t-elle de l'importance ?


Nous cherchons à toute fin à donner du sens à une vie qui un jour va se terminer dans le néant : le comble de l'absurdité existentielle !


Mais alors pourquoi les super-héros ont autant de succès, nombre d'entre eux sont des êtres humains possédant des capacités spéciales issues de la technologie ?


Se pourraient ils qu’inconsciemment ils titillent un pouvoir, une puissance cachée au plus profond de chacun de nous ?

MONTER EN CONSCIENCE : LA VOIE DE LA LIBÉRATION

Depuis une quinzaine d'années, la quête de sens à pousser de nombreuses personnes à s'interroger et cela a créé un mouvement de gens spirituels hors appartenance religieuse.


En parallèle, de nombreux scientifiques ont commencé à communiquer publiquement que la science déterministe, matérialiste s'est peut-être gourée dans sa vision mécanique de l’être humain, certains vont même jusqu’à dire, de la vie en général.


Aujourd'hui, la littérature regorge d'informations sur le thème de la réalité de ce qu'est la Conscience, l’âme, est ce purement une mode ou la recherche de la vérité de l’existence ?


« Toute vérité franchit 3 étapes. D'abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence. » Arthur Schopenhauer


L'idée que nous serions intrinsèquement immortels car immatériels par essence ferait-elle son petit bonhomme de chemin modifiant de fait notre relation à la vie et donnant du sens à notre existence ?


Pour comprendre ce changement de paradigme, nous avons besoin de prendre du temps pour nous-mêmes. Nous vivons dans un monde où nous devons faire, faire, faire (cols bleus) : quand nous faisons nous ne pouvons pas nous penser, nous introspecter pour CHANGER.


Car sous la couche d’ego que notre conditionnement social nous fait développer dès l’enfance se cache un joyau : ce que nous sommes vraiment avec un pouvoir de création, d'innovation et d'action que nous ne pouvons pas soupçonner avant de l'avoir découvert.


Et c’est là la difficulté fondamentale car les mots ne peuvent pas vraiment expliquer la vérité de l’être…il faudra l'expérimenter pour le comprendre d’autant que la relation que chacun d’entre nous développe avec le spirituel est personnel, intime, ne se prouve pas, ne se démontre pas.


C'est également le chemin de la liberté, qui apporte la sécurité par soi-même et pour soi même sans avoir besoin que le monde extérieur nous l’apporte …il en va de même pour l’immortalité…

YA+K … descendre au plus profond de soi… et trouver le Tout

Contact
Christelle charlier

Les Séances de coaching ont lieu en face à face, par téléphone et visio (skype par exemple)

Tél : 06 18 56 02 46

christelle.charlier@capera.fr

© 2019 par Christelle CHARLIER - Mentions légales